samedi 12 décembre 2009

Six courts métrages d'animation du Studio de Shanghaï

L’écureuil coiffe le lion bleu, au hérisson, au singe ou au renard. Mais les coiffures ne plaisent pas aux clients. Il propose une autre coiffure puis décide de les raser ce qui provoque leur colère. L’écureuil n’en fait qu’à sa tête. Il suffit de quelques taches de couleur pour figurer les animaux de L’Ecureuil coiffeur. Le fond reste blanc avec un seul arbre qui figure le salon de coiffure. On a de la sympathie pour cet écureuil espiègle.


Maman hérisson veut apprendre à sa fille à transporter des fruits avec leurs épines. La petite hérisson veut les prendre avec ses mains ce que lui interdit sa maman. Mais quand il s’agit de prendre une grosse pastèque, la fille donne une leçon à sa mère. Les mains peuvent servir. D’autant qu’en voulant l’attraper avec les épines, la mère manque de créer une catastrophe. Le dessin de Le Hérisson et la pastèque est peut-être un peu trop surchargé.


Monsieur panda et son fils tiennent une boutique. La girafe veut une grande écharpe pour partir en voyager. L’hippopotame veut un masque pour ne pas donner ses microbes aux autres. Mademoiselle écureuil veut de toutes petites bottes rouges. L’éléphant veut une large ceinture. Pas de chance, tous les articles manquent. Le petit panda prend son vélo et va chercher tout ce qui manque à la boutique. La Boutique des pandas mêle l’humour et la description de la joie de travailler. L’animation, un peu hésitante, est en papier.


Dans Attendons demain, un singe est trop paresseux pour construire sa maison. Dès qu’il pleut, il n’a pas d’abri. Ses amis les animaux de la savane lui conseillent de fabriquer sa maison mais il repousse sans cesse au lendemain. Il annonce la fabrication de sa demeure, invite tout le monde mais rien n’est fait et il va se trouver dans une mauvaise posture. Le message négatif sur l’oisiveté est un peu fort.


Quatre singes aux couleurs chatoyantes veulent pêcher du poisson au bord de la rivière. Les méthodes qu’ils ont sont archaïques et ne donnent aucun résultat. Ils regardent les humains pêcher et vont tenter de s’approprier leurs méthodes. Pas de chance, ils manquent de se noyer avec le filet. Les couleurs de Les Singes vont à la pêche sont très belles. Les singes font rire avec leurs facéties et les bêtises qui leur tombent sur la tête malgré eux.


Un petit panda et un jeune singe jouent ensemble. Le singe est bien sot et se moque de son camarade. Pire, il ment en annonçant que le loup est là et qu’il est danger. Plus personne ne va le croire et quand le loup est vraiment là, le jeune singe se met inconsidérément en danger. C’est le petit panda qui va le sauver. Le singe aura appris le respect et va cesser d’embêter les autres. Le Petit singe turbulent est esthétiquement le plus beau animé de cette collection.


L'Ecureuil coiffeur (Chine, 1982) Un film de Pu Jiaxiang

Le Hérisson et la pastèque (Chine, 1979) Un film de Wang Borong et Qian Jiaxin

La Boutique des pandas (Chine, 1979) Un film de Shen Zuwei et Zhou Keqin

Attendons demain (Chine, 1962) Un film de Hu Xiaonghua

Les Singes vont à la pêche (Chine, 1983) Un film de Shen Zuwei

Le Petit singe turbulent (Chine, 1982) Un film de Hu Jingqing



2 commentaires:

Anonyme a dit…

je vous recommande de decouvrir un magnifique site qui parle de leboncoin

Anonyme a dit…

Ces films sont de très bons films, j'en ai acheté quelques uns sur le bon coin.