mercredi 10 octobre 2007

Jours d'hiver


En 2003, Imagica et la Dentsu produisait Jours d’hiver, un film adapté des 7 livres de Bashô, un renku. Je ne vais pas faire le malin en disant que je suis un spécialiste du renku. Je crois savoir que c’est un recueil de haïkus composés par plusieurs auteurs. Le premier est écrit par un maître du genre et les suivants par d’autres poètes. Chaque haïku commence par le mot qui termine le précédent.

Le film Jours d’hiver est composé de 36 courts métrages d’une durée totale d’environ 40 minutes qui illustrent ce renku. Le premier est réalisé par Youri Norstein, animateur russe qui eu son heure de gloire dans les années 1960. Il y a peu de noms connus du grand public dans les autres animateurs.

On trouve différents styles d’animation. Pâte à modeler, dessin, papier découpé, 3D. Certains sont poétiques, d’autres réalistes, d’autres naïfs, d’autres encore triviaux, de quoi satisfaire à peu près tout le monde. Aucun ne sort réellement du lot, comme bloqués par une poésie assez complexe voire hermétique.

Passée la vision de cette anthologie, Jours d’hiver continue par des entretiens avec chacun des animateurs qui ont contribué à l’ensemble. Un making of géant qui tente d’expliquer les choix faits par chacun. Dans la version française raccourcie on ne trouve pas même la moitié des réalisateurs (un peu plus de 30 minutes coupées). Les Films du paradoxe, distributeur français du film, a décidé d’en faire un outil pédagogique expliquant les diverses animations existantes et la portée du renku dans la poésie japonaise. On reste sur sa faim sur tous les points de vue passées les 63 minutes de projection. Mais au moins, je connais l’existence du renku maintenant.

Jours d’hiver (冬の日, Japon, 2003 – version française courte, 2006) Un film produit par Tatsuo Shimamura réalisé respectivement par Youri Norstein, Kihachiro Kawamoto, Fumio Ooi, Tatsuhiro Nomura, Shinichi Suzuki, Hal Fukushima, Takuya Ishida, Raoul Servais, Noriko Morita, Tatsuo Shimamura, Kotabe & Okuyama, Anleksandr Petrov, Maya Yoneshyo, Yoji Kuri, Urumadelvi, Seiichi Hayashi, Azuru Isshiki, Bretislav Pojar, Katsushi Bowda, Mashiro Katayama, Mark Baker, Yuichi Ito, Keita Kurosaka, Reiko Yokosuka, Yuko Asano, IKIF, Wang Bai-rong, Isao Takahata, Norio Hikone, Masaaki Mori, Taku Furukawa, Co Hoedeman, Jacques Drouin, Fusako Yasuki, Koji Yamamura

2 commentaires:

Marco a dit…

Cher Jean,

Merci pour ce "papier" pour un film qui je pense aura du mal à trouver son public, comme on dit. Je ne partage cependant pas ton impression d'hermetisme concernant la plupart de ces petites merveilles.Bien que la plupart des noms des auteurs ne soient pas connus du grand public (mais à part Walt, Michel et Hayao, il n'y en a pas beaucoup beaucoup...), il demeure que Jours d'Hiver s'ouvre à quelques uns des plus grands auteurs de cinéma d'animation : outre l'éternel Norstein, le génial Takahata, le grandissime Alexandre Petrov, Le mont-chefissime Yamamura, le Myazakien Kotabe, sans parler des maîtres Pojar et Hoedeman...

Bises à toi

Marco

Jean Dorel a dit…

Il est vrai que je suis peu au fait de la poésie du Japon. Va comprendre Marco pourquoi je préfère les comédies cantonaises...